Webmedien

A Contretemps

Bulletin bibliographique.

À contretemps, à contre-époque, avec pour seul propos de partir de l’écrit et d’y revenir, en renouant avec cette pensée critique qui fait tant défaut ... Les livres, les revues, les publications dont il sera question ici – si l’ennui ne vient pas tout tarir – seront tous méritoires. Pour le reste, nous dirons ce que nous en pensons au risque de déplaire ou de polémiquer. Il est par avance admis que le droit de réponse ne se mendie pas et que, par avance aussi, il sera accordé. Reste à s’en tenir, si possible, ici et là, aux règles élémentaires de la discussion fraternelle et argumentée.

Neueste Beiträge

Ne nous laissons plus gouverner par la peur

18. Juni 2024
Les prochains jours seront difficiles. L'annonce de la dissolution de l'Assemblée nationale, suite à la débâcle du parti présidentiel aux élections européennes, dimanche dernier, a provoqué un état de sidération. En prenant le risque de donner les clés de Matignon au Rassemblement national, tout en (...)

Digression sur des hypothèses

F.G., 17. Juni 2024
Au soir d'une élection où le score de Bardella (31,37 %), en dynamique avec la brune tendance européenne à noyer les « migrants » en mer, confirmait ce que nous serinent depuis belle lurette les sondeurs de vérités profondes et l'infâme caste médiatique qui fait (et défait) les réputations, les attentes (...)

1869, Aubin en marche

F.G., 10. Juni 2024
« Encore du sang ! Aux grèves de Ricamarie, dans le département de la Saône, ont succédé les grèves de l'Aveyron et là encore, il y a eu des femmes et des enfants mortellement frappés », lance Thomas d'Agiont dans L'Universel. « Comment ! Des ouvriers mal nourris, mal logés, mal payés vont réclamer une (...)

Digression sur le pessimisme

F.G., 3. Juni 2024
Je sais que la tentation nous saisit parfois du retrait sur l'Aventin. Par lassitude, par pessimisme. Parce que, pense-t-on, la Cause n'avance pas aussi vite qu'on le voudrait et que le temps qu'on lui consacre est par trop chronophage. Le pessimisme, c'est une disposition de l'âme ou de (...)

L’arme à gauche

F.G., 27. Mai 2024
■ Jean-Patrick MANCHETTE DERRIÈRE LES LIGNES ENNEMIES Entretiens 1973-1993 Éditions de la Table Ronde 2023, 298 p. Le polar a toujours été source de malentendu. Certains limitent le genre au roman dit policier : soit le cours mathématisant d'une enquête méandreuse, une lecture labyrinthique jonchée de (...)

De l’ombre portée des leurres

F.G., 20. Mai 2024
■ Nous étant faits laudateurs du dernier livre de Vanina, Les Leurres postmodernes contre la réalité sociale des femmes, nous prédisions, dans la longue recension que nous lui avons consacrée, que « ce livre de combat [allant] à contre-sens du propos courant dominant, sous nette influence postmoderne, (...)

Mort d’un poète

F.G., 17. Mai 2024
Daniel Blanchard est mort le jour de ses quatre-vingt-dix ans. Poète, ancien membre du groupe Socialisme ou Barbarie (1949-1967), actif en Mai 68 au sein du Mouvement du 22 mars, imprimeur et traducteur, il aura vécu de multiples vies qui l'entraînèrent de la Guinée, au lendemain de son (...)

Nous autres

F.G., 13. Mai 2024
Grégoire était du genre exagéré en toute matière, mais en gardant la tête froide. Son extrémisme, il le cultivait tout seul, avec commentaires à l'appui, en traçant des A cerclés sur les tables salopées du bahut. Quand le cours s'achevait, à la première vibration de la sonnerie, il rangeait son marqueur (...)

L’autre sionisme

F.G., 6. Mai 2024
Rima Hassan est née dans un camp de réfugiés, de parents expulsés de Palestine en 1948. Disons-le tout net : d'une telle personne, Israël n'a droit de rien exiger. Rien ne peut mitiger la justesse de sa lutte contre la violence qui lui fut faite, et c'est à Israël seul de réparer ses torts. Pour (...)

Digression sur la guerre

F.G., 29. April 2024
Faut-il ou ne faut-il pas penser l'hypothèse ? Ça dépend des jours. Mais tout y contribue. Depuis l'Ukraine – deux grosse années que ça morfle –, depuis Gaza – sept mois que ça arrase, que ça extermine –, la guerre est là, présente jusqu'à l'obsession. Chaque jour, son poids de malheur, de mensonges, de (...)